Fermer
Vous cherchez ?

    Le projet culture-santé

    Le projet culture-santé est un programme national qui résulte d’un partenariat entre le ministère de la culture et le ministère de la santé. En région, l’Agence Régionale de Santé (ARS) et la Direction régionale des Affaires Culturelles (DRAC) ont pour objectif d’inciter les professionnels, les artistes et les structures culturelles à construire des projets à destination des patients, leurs familles et des professionnels de santé.

    Depuis une dizaine d’années, le programme se déploie pour généraliser l’accès à l’art et la culture dans le milieu de la santé.

    Le projet 2020

    projetculturesante2020Le CH Roubaix a obtenu une subvention pour réitérer le dispositif Culture-Santé en 2020. Après deux présences artistiques de plasticiennes en 2016 et en 2018, le CH Roubaix a cette fois-ci collaboré avec une structure culturelle roubaisienne l’ARA, Autour des Rythmes Actuels. L’ARA est une association implantée depuis de nombreuses années à Roubaix et qui a pour but de favoriser et accompagner le développement des pratiques des musiques actuelles  autour de trois valeurs clés : l’égalité des chances, l’esprit collectif et le respect des cultures.

    Le projet « Le labo des ondes » a proposé aux patients et aux personnels de participer à une création musicale et sonore collective. L’idée a été d’accompagner les participants à explorer les sons, la musicalité qui leur plait et les différentes esthétiques musicales (folk, blues, hip hop, électro…) pour créer collectivement la bande son de cette résidence artistique. Grâce au soutien d’un musicien professionnel, Mohamed El Hilali (Old Tree’z), ils ont pu s’essayer à la pratique musicale à travers des instruments acoustiques (guitare, percussion, clavier…) et numériques (contrôleurs issus de la musique assistée par ordinateur).

    Les services qui ont été ciblés pour le projet sont les suivants : Addictologie / Gériatrie : Les Jardins du Vélodrome, la Fraternité et Isabeau / Cancérologie : HDJ – HDS – Hématologie / Urgences / Maternité.
    Le projet a démarré en addictologie fin janvier et dans les trois résidences Les Jardins du Vélodrome, La Fraternité et Isabeau et a dû s’interrompre en raison de la crise sanitaire du COVID.

    Le projet 2018

    Le projet culture-santé 2018 s’est déroulé du 12 mars au 20 avril au sein de 5 services du Centre Hospitalier de Roubaix. Anne Moirier, artiste plasticienne, spécialisée dans les détournements d’environnements quotidiens, est intervenue dans les résidences de gériatrie, en addictologie, aux urgences, à la maternité Beaumont et en cancérologie.

    IMGP0031

    Les mains au travail

    Retour sur quelques projets :
    -Les mains sont au travail. À Isabeau, la journée commence par le pliage des serviettes. Puis, c’est l’heure du repas. Un ballet de mains dresse la table avec rythme. Les gestes des soignants et des résidents s’entremêlent au fil des activités de la journée sous l’oeil de la caméra.

    IMGP0100

    La salle des familles en oncologie

    -En oncologie, la salle des familles s’est transformée en appartement éphémère pour une semaine : on en oublierait presque que nous sommes à l’hôpital.

    photos-expo-1

    Les pensées positives dans les piluliers des patients d’addictologie

    -Lors d’une tournée pas comme les autres, des pensées positives ont été glissées dans les piluliers des patients d’addictologie et ont été distribuées par les infirmiers.

    Pour clôturer, une restitution a été organisée le 20 avril au self Barbieux. Pour l’occasion, dernier détournement de l’artiste : cuisiniers en civil, accès libre-service, nouvel aménagement de la salle et musique classique en fond sonore !

    Retrouvez tous les gestes artistiques réalisés dans le cadre du projet culture-santé 2018 sur le site : https://www.ch-roubaix.fr/les-coeurs-a-louvrage

    IMG_0555

    Restitution de la résidence

    Le projet 2016

    P1030084

     

    IMG_3618CYMERA_20160401_151647

    Avec le soutien de la DRAC et de l’ARS Nord-Pas-de-Calais,  le Centre Hospitalier de Roubaix a souhaité prolonger et amplifier les actions déjà entreprises dans le cadre du programme Culture-Santé en expérimentant la présence d’un artiste sous forme de résidence. De février à avril 2016, l’hôpital a accueilli l’artiste multimédia Camille Escudero pendant cinq semaines consécutives.

    L’artiste-résident a été invitée à s’interroger sur la notion de l’échappée. S’échapper, s’ouvrir à un autre univers nourrissant de poésie, d’imaginaire, de rêverie dans le but de se ressourcer et de questionner le rapport aux pratiques et usages quotidiens usuels au sein de l’hôpital, tel était le besoin identifié lors de la réflexion autour du projet.

    Pour Camille Escudero, il s’agissait de s’engager sur une démarche de démocratisation culturelle donnant à voir et à comprendre la recherche artistique qui l’anime, ainsi que les processus de création qu’elle met en œuvre.

    Cette présence a ainsi pris la forme de rencontres auprès du personnel de l’hôpital, des patients, leurs proches et des usagers mais aussi de gestes artistiques (projection-débat de vidéos et de photographies, réalisation de dessins à l’encre de chine, réalisation de vidéos artistiques…)  issues de la démarche propre à l’artiste-résident.

    Plusieurs rendez-vous se sont donc déroulés principalement dans les secteurs cibles : l’addictologie, la gériatrie et la cancérologie. D’autres services ont aussi fait appel à Camille Escudero pour une simple médiation de son travail ou pour la réalisation d’un ou plusieurs gestes artistiques comme le laboratoire d’anatomo-pathologie, le service social ou encore les urgences.

    Le projet 2013-2014

    En juillet 2013, le Centre Hospitalier de Roubaix a été lauréat de l’appel à projet culture-santé. Un partenariat s’est ainsi mis en place avec le Musée de la Piscine, la Condition Publique et la compagnie de théâtre Détournoyment sur 2013-2014 pour les patients et le personnel. Le Centre Hospitalier de Roubaix a proposé plusieurs ateliers (contes, poésie et slam, arts plastiques et écriture) ainsi que des impromptus autour du chant, de la danse ou du théâtre.

    Pour les années à venir, l’objectif est d’amplifier la dynamique culturelle au sein de l’établissement en favorisant l’ouverture de l’hôpital sur le territoire et en incitant les structures culturelles à développer des projets en partenariat avec celui-ci.

    Il s’agit aussi de créer les conditions de rencontres entre les usagers de l’hôpital et les professionnels de l’art et de la culture.