Fermer
Vous cherchez ?
    admission

    Votre admission

    Les formalités d’admission

    Les personnels hospitaliers qui vous accueillent vont constituer un dossier d’admission qui sert de base à votre dossier médical. Ce dossier est créé avec votre identité. Une bonne identité est une garantie de sécurité pour votre prise en charge.

    Pour toute hospitalisation, les documents suivants doivent être fournis, par vous ou l’un de vos proches, au moment de votre entrée, au service des Admissions :
    • votre pièce d’identité officielle (carte nationale d’identité, livret de famille, carte de séjour, passeport …).
    • votre carte vitale mise à jour et/ou votre attestation de Sécurité Sociale, votre carte de Mutuelle, les justificatifs si vous êtes en Affection Longue Durée (ALD), en invalidité, handicapé, en accident de travail ou relevant de la Couverture Maladie Universelle (CMU), ancien combattant.
    • prenez aussi vos documents de groupe sanguin si vous en avez.

    Les formalités d’entrée sont indispensables car toute négligence de votre part peut amener l’administration de l’hôpital à laisser à votre charge, l’intégralité des frais de votre séjour.

    Vous êtes acteur de votre sécurité

    Lors de votre hospitalisation, il se peut que l’on vous demande plusieurs fois votre nom, que l’on vous mette un bracelet avec votre nom ou que l’on vous demande de quel côté vous devez être opéré. C’est tout à fait normal, des procédures existent pour renforcer votre sécurité mais vous patient êtes aussi acteur de votre sécurité. Il est important d’informer les infirmières et les médecins des traitements que vous prenez ou que vous avez arrêtés récemment, des médicaments auxquels vous êtes allergiques si c’est le cas. Ensemble, soignants et patients, engageons-nous pour des soins plus sûrs.

    Activité libérale

    Si vous choisissez d’être pris en charge par un praticien hospitalier, dans le cadre de son activité libérale, la secrétaire médicale vous invitera à exprimer votre choix, lors de la prise de rendez-vous.

    Si vous ne bénéficiez pas d’un taux de prise en charge à 100% par votre caisse d’affiliation, vous règlerez directement au secrétariat le montant des honoraires du médecin, basés sur le tarif conventionnel en vigueur, auxquels s’ajouteront éventuellement les dépassements autorisés.

    Vous serez alors remboursé par votre caisse et par votre mutuelle dans la limite des taux pratiqués.