Fermer
Vous cherchez ?
    gynécologie

    Gynécologie

    Rattaché au pôle Femme-Mère-Enfant, le service de gynécologie médicale et chirurgicale prend en charge :
    • la chirurgie d’exérèse pour pathologies mammaires et pelviennes (fibromes utérins, pathologies ovariennes et annexielles…)
    • la chirurgie des troubles de la statique pelvienne : prolapsus pelvi-génital (« descente d’organes ») et incontinence urinaire d’effort.
    • la chirurgie carcinologique mammaire et pelvienne (cancers utérins et ovariens).
    • la chirurgie reconstructrice mammaire, plastique et esthétique.
    • l’infertilité : prise en charge médicale et chirurgicale hors fécondation in vitro (FIV).
    • le traitement des hémorragies génitales fonctionnelles.
    • la stérilisation tubaire par voie hystéroscopique.
    • le traitement laser des pathologies du col et de la vulve.
    • la colposcopie.

    La chirurgie se fait par : laparotomie, cœlioscopie, voie vaginale, sous anesthésie générale, rachi-anesthésie, péridurale.

    Le service de gynécologie médicale et chirurgicale comporte trois secteurs d’activité :

    Les consultations : au rez-de-chaussée de la maternité de Beaumont.

    L’hospitalisation : au 1er étage de la maternité de Beaumont disposant de 9 lits.

    L’hôpital de jour de gynécologie et d’orthogénie : au rez-de-chaussée de la maternité de Beaumont comprenant 11 places avec une salle technique.

    L’accueil et la prise en charge sont assurés par une équipe médicale et paramédicale pluridisciplinaire 24h/24.

    Quelques exemples de prise en charge

    Les troubles de la statique pelvienne
    Elle concerne les prolapsus gynécologiques (« descentes d’organes ») et les troubles de la continence urinaire et anorectale. Elle s’effectue en partenariat avec les services de gynécologie, radiologie, gastro-entérologie, urologie et rééducation.

    Une prise en charge globale de ces pathologies est assurée grâce à ces partenariats et les plateaux techniques performants mis à disposition pour les évaluations paracliniques et bilans (IRM dynamique, explorations urodynamiques …) ainsi que pour la prise en charge rééducative (kinésithérapie urogynécologique, interférentielle et anorectale).

    La prise en charge chirurgicale, effectuée à la maternité Paul Gellé peut être réalisée par voie vaginale ou coelioscopique et nécessite le plus souvent l’emploi de renforts prothétiques.

    L’infertilité
    L’accueil en consultation d’infertilité est assuré à la maternité Paul Gellé. Un bilan initial est proposé afin d’orienter ensuite vers une prise en charge adaptée en partenariat avec le service d’imagerie médicale ainsi que le laboratoire.

    La prise en charge chirurgicale de l’infertilité peut également être proposée, associée ou non aux traitements locaux de l’infertilité en amont de la fécondation in vitro (induction et monitorage de l’ovulation, insémination intra-utérine).

    gynécologie

    L’équipe médicale est composée de 22 praticiens :
    • Dr Sophie BRESSON, praticien hospitalier
    • Dr Claire CHAUVIERE, assistante spécialiste
    • Dr Valérie CHEVALIER EVAIN, praticien hospitalier
    • Dr Anastasia CHUDZINSKI, praticien hospitalier
    • Dr Sophie CORDIEZ, praticien hospitalier
    • Dr Sylvie FOSSAERT, praticien attaché
    • Dr Marie GUILIANO, praticien attaché
    • Dr Françoise LE GOUEFF, chef de service obstétrique
    • Dr Mélanie LOBERT, assistante spécialiste
    • Dr Sophie MICHEL, praticien hospitalier
    • Dr N’daye MUBIAYI, praticien hospitalier
    Dr Géraldine ORAZI, chef de service gynécologie
    • Dr Philippe PATENOTRE, praticien hospitalier
    • Dr Maud PHILIPPE, praticien hospitalier
    • Dr Anne-Laure ROLLAND, assistante spécialiste
    • Dr Isabelle SORY-WIART, praticien attaché
    • Dr Denis THERBY, praticien hospitalier
    • Dr Philippe VANDESTRATE, praticien hospitalier
    • Dr Camille VERMERSCH, assistante spécialiste
    • Dr Omar ABDEL-WAHAB, praticien hospitalier

    L’accueil et la prise en charge est assurée par une équipe pluridisciplinaire 24/24H composée d’infirmières de bloc et d’anesthésie, de sages-femmes, de gynéco-obstétriciens, d’anesthésistes et de pédiatres.

    Pascale D’HARLINGUE : cadre supérieure de santé.
    Rania KERROUCHE : cadre de santé.

    Le service de gynécologie propose une prise en charge globale de la cancérologie de la femme :

    • La chirurgie du sein 

    gynécologie

    Pour le cancer du sein, le Centre Hospitalier de Roubaix prend en charge du diagnostic jusqu’à la reconstruction mammaire qui se fait sans usage de prothèse.

    Il a développé la technique d’exérèse du ganglion sentinelle. Le repérage du ganglion se fait par injection d’un colorant ou d’un colloïde actif radioactif permettant son exérèse.

    L’accès au service de scintigraphie la veille de l’intervention et l’analyse par le service d’anatomopathologie (examen extemporané) permettent de détecter un éventuel envahissement ganglionnaire nécessitant un curage complémentaire.

    • La reconstruction mammaire

    En partenariat avec le CHRU de Lille, elle se fait en deux ou trois temps : le volume, l’aréole et le mamelon et parfois la symétrisation controlatérale. Elle peut être immédiate (en même temps que la mastectomie) ou différée.

    Deux types de reconstruction sont proposées : la reconstruction autologue, par un lambeau de la patiente (lambeau du grand dorsal, lambeau fessier) ou DIEP (deep epigastric inferior perforator flap), et la reconstruction prothétique avec expansion ou non.

    • La chirurgie carcinologique pelvienne 

    Le Centre Hospitalier de Roubaix assure l’ensemble des gestes permettant d’assurer le diagnostic : cœlioscopie, hystéroscopie ainsi que le traitement des cancers pelviens de la femme : vulve, utérus et ovaire.

    Le réseau 3 C

    Le Centre Hospitalier de Roubaix fait partie du réseau de coordination « 3C versant nord-est ». Ainsi, il propose :

    • des Réunions de Concertations Pluridisciplinaires. Lors d’une Réunion de Concertation Pluridisciplinaire, le médecin en charge d’un patient atteint d’une pathologie cancéreuse (« le médecin référent « ) expose la situation médicale de ce dernier (sexe, âge, historique, bilans réalisés…). Débute alors une discussion pluridisciplinaire avec une prise de décision de traitement pour le patient.

    Un programme personnalisé de soins qui formalise la proposition de traitement. Il est édité à partir de la décision commune prise en RCP et remis au médecin référent qui en assurera la transmission auprès de son patient et des différents professionnels de santé intervenants dans la prise en charge de la maladie.

    • Un dispositif d’annonce. Le dispositif d’annonce est une des mesures du plan cancer (2003-2007), qui permet au malade atteint de cancer de bénéficier de meilleures conditions d’annonce du diagnostic de la maladie, de la prise en charge médicale (mesure 40).
    - Une offre en soins de supports au sein de l’hôpital.

    Le bloc opératoire de gynécologie dispose de deux salles d’intervention, de deux salles de césarienne et d’une salle de surveillance post interventionnelle.

    Le service de gynécologie est en liaison directe avec le plateau d’imagerie médicale de l’hôpital Victor Provo :
    • 2 IRM dont une IRM 3 tesla
    • 2 gammas caméra
    • 1 TEP Scan
    • 1 mammographe numérique très performant. Ce mammographe s’intègre dans la chaîne numérique de l’hôpital et offre de nombreuses possibilités comme la comparaison avec les mammographies antérieures, essentielles au diagnostic, la transmission et l’archivage des images et l’intégration de ces images dans des logiciels spécifiques au diagnostic de recherche de cancers (repérage préopératoire de lésions infra cliniques, radiographies de pièces opératoires).

    Le service dispose aussi d’équipements de pointe tels l’ultracision, la morcellation par voie coelioscopique, la thermocoagulation de l’endomètre, la recherche isotopique dans le cadre des ganglions sentinelles, l’aide à la reconstruction mammaire par microscope.

    La vidéo de présentation du pôle Femme-Mère-Enfant

    https://www.youtube.com/watch?v=uio0rYKwqD8