Fermer
Vous cherchez ?

    Journée d’étude et de conférences sur la place de la personne vulnérable dans notre société

    Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus

    Cette journée d’étude et de conférences sur la place de la personne vulnérable dans notre société est organisée par Marjorie Lombard, docteur en psychologie (Centre Hospitalier de Roubaix), avec la participation de l’association de bénévoles d’accompagnement AVEC-JALMALV.

    Quelle place pour le sujet vulnérable dans notre société actuelle ?
    Les personnes atteintes de maladies incurables étaient mises en marge jusqu’à ce que la médecine et plus largement, le groupe social, se sentent concernées par le sort de nos semblables et créent des unités de soins palliatifs.
    Depuis la fin des années 80, les demandes de prise en charge et le profil des patients, admis en USP, ont évolué notamment du fait des changements économiques, sociétaux, politiques…Ces évolutions se réflètent dans le cadre législatif de la loi Léonetti de 2005 et Léonetti-Claeys de 2016. Questionner cet idéal que portait ce projet autour d’une philosophie de soin au coeur de l’humain est une démarche courageuse et utile. Nous éclairerons ainsi les notions de sédation, d’arrêt de tout traitement, pour rappeler la place de plus en plus centrale prise par le patient mais peut-être aussi les limites d’une telle ambition.
    Progressivement, c’est une autre « catégorie » de sujets qui sera mise en exergue. Cette catégorie partage de nombreux points communs avec la précédente, à savoir le sujet âgé et, qui plus est, dément. Cet autre semblable que l’on peine à reconnaître comme tel, au risque d’une vive angoisse, mérite plus que jamais notre attention. L’accompagnement en maison d’hébergement est le fruit de lourds fantasmes au même titre que les soins palliatifs, victime d’associations lourdes de conséquences : le mouroir. Les soignants qui s’y consacrent sont marqués par une motivation certaine mais leur épuisement est cependant notable. A ce propos, les écrits de Jean Maisondieu, notamment autour du concept d’autruicide insufflent un vent nouveau sur les pratiques et les regards.

    PROGRAMME DE LA JOURNÉE
    MATIN (Accueil à 8h45)

    • 9h30-10h : «Enjeux éthiques et philosophiques d’une histoire des soins palliatifs » par Rozenn Le Berre, docteur en philosophie
    • 10h-10h30 : «Quel repères pour les soins palliatifs aujourd’hui ? » par Benoîte Pages, docteur en médecine de soins palliatifs au CH Roubaix
    • 10h45-11h30 : « Entre « hypnos » et « thanatos » : mythes et réalités sur la sédation » par Marjorie Lombard, docteur en psychologie, hypnothérapeute et sexothérapeute, psychologue clinicienne au CH Roubaix
    • 11h30-12h : « Quelle cliniques pour quelles réalités en soins palliatifs, aujourd’hui ? » par Xavier Huret, docteur en médecine de soins palliatifs au CH Roubaix

    APRES-MIDI (Reprise à 13h45)

    • 14h-15h : « La mort, le deuil et l’institution » par Kristina Herlant-Hémar, docteur en psychologie, psychologue clinicienne en EHPAD
    • 15h-16h : « Le concept d’autruicide, un outil pour comprendre et dépasser la répulsion quand elle parasite la relation d’aide » par Jean Maisondieu, psychiatre honoraire des hôpitaux et auteur de nombreux ouvrages, notamment « Le crépuscule de la raison »
    • 16h-16h30 : Débat avec la salle
    • 16h30 : Pot de l’amitié offert par l’association A.V.E.C. JALMAV

    AFFICHE Journée d'étude Soins Palliatifs